Les enchanteresses

Il y a eu d’abord l’idée de ce couple un peu atypique : Anton et Emilie, et puis le reste de cet univers de la fantasy s’est créé petit à petit, voire même au fil de l’écriture du premier tome.

Mon choix des termes latins est volontaire : je pense qu’ils ajoutent une touche de magie supplémentaire, et puis j’attache aussi de l’importance aux langues mortes !

La virga et le pedum renforcent cet univers très codifié ! Ainsi que les plantes, les fées et d’autres créatures étranges !

Voici des images qui les représentent : pour le premier on ne peut penser à la baguette magique, mais pour le second il s’agit de la houlette du berger, ou du lituus (bâton qui servait lors des cérémonies religieuse romaine)

wand2 pedum

On m’a fait souvent le reproche de mes descriptions souvent trop longues, mais pour moi elles sont nécessaires, non que je prenne mes lecteurs pour des personnes incapables d’imaginer, mais parce que je souhaite que mon univers soit le plus précis possible !

Et puis Lucie est arrivée dans ma tête, alors que je pensais seulement à une suite de la vie d’Anton et Emilie ! Et cette héroïne constitue le pendant inverse de notre première enchanteresse, mais elle montre aussi toute sa force de caractère face à la succession rapide des événements qui font basculer sa vie ! Cette image illustre bien le manuscrit qu’elle découvre dans la bibliothèque de ses grands-parents !

l-eveil-240

Et maintenant le tome III est commencé, mais je n’en dit pas plus !

Tome I : Un petit coin si tranquille

http://www.atramenta.net/ebooks/un-petit-coin-si-tranquille/280

280-un-petit-coin-si-tranquille

Tome II : L’éveil

http://www.atramenta.net/ebooks/leveil/302

Essai1

 

Sur le chapitre 1 de « Un petit coin si tranquille » : Le grimoire et la lavande

Emilie possède un grimoire, c’est-à-dire un livre de magie où elle peut y trouver des potions, des sorts et d’autres choses renvoyant à la magie, mais il ne s’agit pas que de cela ! C’est avant tout un Liber majorum, un livre des ancêtres.grimoire

Il rappelle tout son passé familial, et elle doit continuer à le remplir, à y retranscrire ses propres  formules magiques. Elle est aussi dans l’obligation de le transmettre. Mais d’où vient-il ? Qui a été la première personne à l’écrire ? Peut-être y aura-t-il une réponse dans le Tome III.

Il y a une croix occitane ( ou crotz occitana ) dessinée dessus : Emilie puise son origine familiale en Aquitaine, et cette croix est l’emblème de L’occitanie.

sticker-croix-occitane

Cela donne déjà des explications sur ce que nous apprenons par la suite, mais je n’en dit pas plus ! Sur la couverture on trouve aussi des dessins qui renvoient à la nature, mais Emilie nous révélera plus tard ce que cela signifie.

Les enluminures permettent à ce grimoire de conservé tout son caractère magique : que dirais le lecteur si Emilie faisait des photocopies et se contentait de les glisser à l’intérieur !!!! Elle doit y laisser son empreinte, et cela passe par l’écriture manuscrite et l’illustration d’époque.

Enfin, lorsque j’ai écrit ce chapitre, j’en ai aussi profité pour parler d’une plante que j’aime : la lavande.

lavande01

C’est une plante connue pour ses propriétés aseptique et cicatrisante, et en phytothérapie elle est aussi employé pour lutter contre l’insomnie entre autre ( et Emilie en glisse un brin sous son oreiller).

Le jardin (hortus)

Lucie et Emilie ont cela en commun : un jardin.

Celui d’Emilie ressemble à celui que nous pouvons tous avoir : les fleurs d’un côté, et les légumes de l’autre.

Celui de Lucie est hérité de ses grands-parents : il ressemble à ceux du Moyen-âge avec un caractère très organisé :

il y a trois grandes séparations :

– Le jardin des simples : condiment, plantes médicinales…

– le jardin des légumes

– le verger

On ne peut pas oublier non plus celui entretenu par Helena et Veltus chez les d’Astérie !livre 297livre 298livre 299

Une enchanteresse se doit de connaître la magie simple, séculaire : celle des plantes et de la nature.

 

Magister et discipulus

Emilie est une magistra, c’est-à-dire une enseignante en magie. Elle a professé à l’Ecole, mais elle forme aussi des discipuli, ou plutôt des apprentis en magie. Les discipuli suivent leur magister, et apprennent à mettre en pratique ce qu’ils ont appris pendant des années. C’est une étape à laquelle Lucie va échapper, car la brusque éclosion de sa magie la place directement dans un niveau supérieur, et les d’Astérie vont avoir un rôle de guide auprès d’elle, mais les esprits de sa famille ont toujours favorisé le développement intérieur de son pouvoir qui avait seulement été contenu.

Le but de cet enseignement c’est d’empêcher les débordements : Emilie insiste sur le fait que la frontière entre magie blanche et magie noire est très infime. il peut être donc très facile de basculer. Elle a d’ailleurs fait le choix de faire une pause à cause de cela.

Le magister est à la fois un guide, un enseignant et aussi une personne de confiance. Il doit assurer la sécurité de son discipulus.

1

 

Les enchanteresses, tome III, quelques mots…

Il avance petit à petit…

Il va permettre d’en savoir plus sur Emilie, mais d’une autre manière, et le tome IV ouvrira aussi sur autre chose.

Je souhaite toujours dans cette saga conserver une certaine liberté, et même si les tomes se succèdent je me garde le droit de donner la chronologie que je veux, toujours dans une volonté que le lecteur est un choix, et avec ces deux autres tomes cela sera encore plus le cas !

Emilie est la première et donc occupe une place importante, même si dans le tome II je ne parle que de l’enchanteur-guérisseur Philippe – qui aura sans doute une place plus primordiale dans le tome IV -, elle n’est pas si loin.

Et puis peut-être que Lucie fera une petite excursion dans le tome IV !

En tout j’espère vous donner encore des surprises !

29/12/2016

Le tome III des enchanteresses est achevée, du moins pour l’écriture. Il y a encore des relectures, et la couverture à finaliser. Mais la parution est toujours prévue pour la fin de l’hiver.

Pour ce tome j’ai fait le choix de faire un bond en arrière, mais j’en dévoilerai plus plus tard. En tout cas les premiers chapitres peuvent toujours être lues ici :

https://www.wattpad.com/story/45961657-fondation-tome-3-les-enchanteresses.

A bientôt pour la couverture et le reste !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s